Ce que vous devez savoir sur le cloud computing

Le cloud computing devient un moyen de plus en plus courant pour les entreprises de traiter et de stocker des données. Cet article examine les bases de l’informatique en nuage (la traduction française du terme anglais, assez peu utilisé), notamment ce qu’elle est, son utilité et la manière dont les entreprises peuvent l’utiliser.

Nous vivons dans un monde de plus en plus numérique, où une part croissante de notre vie personnelle et professionnelle tourne autour des ordinateurs et d’Internet. Bien que cela ait facilité de nombreux aspects de notre vie, cela crée également de nouveaux défis pour les entreprises qui doivent stocker et traiter les données efficacement. Le cloud computing apporte une solution à ces problèmes en permettant aux utilisateurs d’accéder à des serveurs distants via Internet plutôt que d’installer des logiciels localement sur leurs ordinateurs ou leurs serveurs (serveur pro d’entreprise ou serveur domestique comme un NAS). Cet article présente tout ce que vous devez savoir sur l’informatique en nuage afin que vous puissiez décider si elle peut être utile à votre entreprise.

Qu’est-ce que le cloud computing ?

Le Cloud Computing est l’utilisation de services basés sur l’internet qui fournissent des services informatiques à distance à des ordinateurs ou à d’autres appareils sur demande. Il permet à une entreprise de stocker et de traiter des données à distance plutôt que sur ses propres ordinateurs. Cela signifie que l’entreprise n’a pas besoin de dépenser de l’argent pour l’infrastructure nécessaire à l’hébergement des données, avec tous les coûts liés au matériel, aux logiciels, à l’énergie et à la maintenance.

Lire aussi  Qu'est-ce qu'un logiciel BIM et pourquoi l'utiliser ?

Au lieu de cela, elle peut louer des serveurs auprès d’un fournisseur de services en nuage qui s’occupe de tout pour elle. Une entreprise qui utilise l’informatique en nuage peut utiliser les données sur ces serveurs distants comme si elles se trouvaient sur un ordinateur ou un appareil dans son propre bureau. Elle peut accéder à ces données depuis n’importe quel endroit, à condition de disposer d’un accès à Internet, ce qui lui permet de travailler à domicile ou en déplacement comme si elle était au bureau.

En complément à cette définition du Cloud Computing, voici une vidéo qui vous présente en 7 minutes tous les concepts liés au Cloud :

Pourquoi utiliser l’informatique dématérialisée ?

Il existe plusieurs raisons principales pour lesquelles les entreprises peuvent vouloir utiliser l’informatique dématérialisée. T

out d’abord, le cloud computing permet à une entreprise de stocker d’énormes quantités de données sans avoir besoin de beaucoup d’espace. En effet, les données sont stockées à distance, sur des serveurs détenus et exploités par le fournisseur de services d’informatique dématérialisée. Cela peut être particulièrement utile si une entreprise manipule régulièrement de grandes quantités de données, comme des images ou des vidéos, dont le volume pourrait facilement dépasser la capacité de stockage d’un seul appareil.

Les fournisseurs de services Cloud ont également une grande expérience de la sécurisation des données, de sorte que les entreprises ont moins à craindre en termes de violations ou de pertes de données.

Les différents types de cloud

Lorsque vous choisissez un fournisseur de cloud computing, vous pouvez rencontrer plusieurs types de cloud computing différents. Il s’agit notamment du cloud public, du cloud privé et du cloud hybride. Le type de cloud computing que vous choisirez dépendra probablement de la nature de votre activité et des types de données que vous devez stocker et traiter.

Lire aussi  Comparez les meilleurs logiciels de facturation et trouvez celui qui convient le mieux à votre entreprise

Cloud public

Dans le cas du cloud public, une entreprise loue des serveurs auprès d’un fournisseur de nuages qui sont conçus pour être offerts à plusieurs entreprises. Citons par exemple les logiciels BIM, des logiciels d’architecture comme le logiciel Revit, les logiciels de facturation qui sont maintenant en mode SaaS, dans le Cloud, alors qu’ils étaient installés auparavant sur chaque poste de l’entreprise. Ce type d’informatique en nuage est le plus souvent utilisé pour des choses telles que l’hébergement Web et les services en ligne.

Cloud privé

Le cloud computing privé est similaire au cloud computing public, sauf qu’il n’offre des services qu’à une seule organisation. Ce type de cloud computing implique l’utilisation de matériel informatique appartenant à l’entreprise et exploité par elle.

Cloud hybride

L’informatique en nuage hybride est un mélange d’informatique en nuage publique et privée. Il est généralement utilisé par les entreprises qui souhaitent profiter des avantages des deux types de cloud computing.

Les principaux avantages de l’informatique en nuage

Son évolutivité

L’un des principaux avantages du cloud computing est l’évolutivité. Elle permet à une entreprise d’augmenter ou de diminuer rapidement et facilement la quantité de données qu’elle stocke et utilise, sans avoir à installer quoi que ce soit de nouveau.

La flexibilité du Cloud

Un autre avantage du cloud computing est la flexibilité. Cela signifie que les entreprises peuvent facilement s’adapter à l’évolution de leurs besoins, comme la nécessité de traiter davantage de données ou d’accéder à des données à partir de plus de sites.

La disponibilité des services dans le Cloud

Lorsqu’il est correctement mis en œuvre, le cloud computing peut garantir une meilleure disponibilité. Cela signifie que les temps d’arrêt sont réduits au minimum et que la continuité des activités est améliorée.

Un coût intéressant

Un autre avantage du cloud computing est la réduction des coûts. En effet, une entreprise ne paie que pour ce qu’elle utilise. Cela signifie que les entreprises n’ont pas à payer des coûts initiaux élevés juste au cas où elles auraient besoin de plus de stockage ou de puissance de traitement.

Lire aussi  Comment choisir le meilleur logiciel de GMAO pour votre entreprise ?

Inconvénients du cloud computing

La sécurité des services de Cloud

Bien que l’informatique dématérialisée présente de nombreux avantages, elle a aussi des inconvénients. Le principal inconvénient du cloud computing est lié à la sécurité. En effet, les données sont transmises par Internet de l’entreprise au fournisseur de services en nuage, ce qui les rend plus vulnérables aux attaques, au piratage et à d’autres problèmes.

Le contrôle

Un autre inconvénient de l’informatique dématérialisée est qu’elle prive l’entreprise de tout contrôle. Les entreprises qui utilisent l’informatique en nuage n’ont plus le contrôle total de leurs données et ne peuvent pas facilement passer à un autre fournisseur.

Le changement de fournisseur Cloud

Un dernier inconvénient de l’informatique en nuage est que le changement de fournisseur peut être difficile, voire impossible. Cela signifie que si vous souhaitez changer de fournisseur, vous devrez probablement repartir de zéro et perdre toutes vos données en cours de route.

Conclusion

Le cloud computing est un excellent moyen de stocker et de traiter des données, mais il présente certains inconvénients. Il est important de comprendre quels sont ces inconvénients avant de décider d’utiliser un fournisseur de services en nuage. En général, le cloud computing est un moyen sûr et rentable de stocker et d’accéder aux données. Il est nécessairede choisir un fournisseur fiable et de comprendre exactement ce que vous obtenez avec chaque plan. Si vous décidez d’utiliser l’informatique en nuage pour votre entreprise, il est important de vous assurer que vous comprenez comment elle fonctionne et ce que vous pouvez en faire.